Ces aliments qui détruisent notre santé

Ces aliments qui détruisent notre santé

Beaucoup d’aliments couramment consommés sont en fait nocifs pour notre santé : 

  • les produits raffinés
  • les huiles chauffées
  • les boissons stimulantes
  • le sel de table ordinaire
  • les repas tout préparés
  • les aliments dénaturés

1. Tous les produits raffinés :

Savez-vous pourquoi les produits raffinés sont nocifs pour votre santé ?

Et bien tout simplement parce qu’ils sont morts ! Disparus les vitamines, minéraux et les protéines des céréales sont endommagées. Ajoutons à cela qu’après être raffinés, les aliments sont blanchis avec des produits chimiques. Pourquoi le raffinage, pour diminuer les coûts de conservation, un aliment mort se conserve éternellement !

Les céréales : le manque de vitamines et de sels minéraux dans les céréales et les farines commerciales provoque de nombreux troubles de la santé : diminution de la résistance aux infections, altération de la flore intestinale, calculs rénaux et hépatiques. Bien que l’industrie agro-alimentaire propose des produits enrichis, rien ne remplace la synergie qui se trouve dans un aliment entier, complet et biologique. Pour être en santé optez pour des aliments entiers : pain complet, céréales complètes, riz et pâtes complètes

Le sucre, le fléau de notre temps moderne : il se trouve dans tous les produits industriels. Le sucre, en tant que tel n’est pas nécessaire à notre alimentation. Une alimentation équilibrée en légumes, en fruits et en céréales comblent tous nos besoins. Pire, le sucre blanc décalcifie, déminéralise et donc épuise l’organisme tout entier. Attention, supercherie : le sucre brun ou la cassonade industriels ne sont en fait que du sucre blanc auquel on a rajouté de la mélasse, et non pas du sucre moins raffiné donc plus avantageux pour la santé !

  1. Les huiles chauffées

Chauffées et raffinées les huiles perdent le meilleur d’elles mêmes, dont la vitamine E, la lécitine. Les huiles sont raffinées pour des raisons économiques : augmenter le temps de conservation ainsi que le rendement d’extraction. Préférez une huile de première pression à froid (biologique c’est encore mieux).

  1. Les boissons stimulantes

Café, thé, chocolat

Boissons fortement consommées, plusieurs fois par jour. Que cache leur effet stimulant si apprécié ? Ces boissons contiennent des alcaloïdes (caféine et théobromine) qui ont le pouvoir de complexer les minéraux, ce qui veut dire que ces boissons sont des voleuses de minéraux (calcium, phosphore, magnésium et potassium). Contrairement à la croyance, elles ne stimulent pas, ou plus exactement, elles stimulent très temporairement pour ensuite affaiblir davantage et déminéraliser l’organisme, provoquant l’asthénie (grande fatigue).

Boissons sucrées, gazeuses

Elles sont principalement chimiques, contiennent des colorants, des arômes artificiels, beaucoup de sucre blanc (environ 12 cuillérées à thé dans une canette) et des conservateurs. On comprend donc très facilement qu’elles ne soient en aucun cas sources de santé.

Alcool

C’est un destructeur des cellules du cerveau. L’alcool favorise l’apparition de l’artériosclérose cérébrale (rétrécissement des artères alimentant le cerveau en sang). L’alcool détruit les vitamines (complexe B) et s’accompagne souvent d’un régime alimentaire insuffisant et déséquilibré.

  1. Le sel de table ordinaire

Le sel blanc de table est composé de chlorure de sodium, soit un élément chimique qui n’a aucune valeur nutritive. Comme il ne contient ni vitamines, ni sels minéraux, ce sel de table ne peut être digéré., il favorise la rétention d’eau, demande un effort supplémentaire des reins. Il peut provoquer l’ostéoporose et les maladies cardiaques car il prend la place du calcium et du potassium dans l’organisme.

  1. Les repas tout préparés

Les produits de l’industrie agroalimentaire

Il s’agit des tous les repas préparés : « frais », surgelés, en conserve, les diverses sauces, les pâtisseries commerciales, sans oublier toute la gamme des croustilles et autres grignotines salées ou sucrées. Fabriqués à base d’aliments raffinés, de sucre, de sel, de conservateurs, de colorants, d’arômes artificiels, et souvent trop cuits, ils sont loin d’être une source de santé (malheureusement ils sont de plus en plus consommés). Je vous conseille d’aller sur le site de Santé Canada, vous y trouverez la liste des alertes et avertissements de danger qui sont émis. On y trouve des choses du genre : une bactérie dangereuse dans les grignotines, des bactéries dangereuses dans une soupe…

La restauration rapide

La restauration rapide utilise les produits que lui fournit l’industrie agroalimentaire, donc des produits raffinés, des huiles chauffées, du sel blanc, des boissons gazeuses… Les repas à base de fritures sont les plus nocifs car c’est la même huile qui est réchauffée pendant plusieurs jours. La restauration rapide est trop riche en gras, en sel et déficiente en vitamines et en minéraux.

  1. Les aliments dénaturés

L’agriculture intensive

L’agriculture intensive s’est développée dans le but d’augmenter la productivité, de faire plus de profits et de baisser le coût de l’alimentation. Par quels moyens ? Diminuer la période de croissance et supprimer les dégâts causés par les maladies et les insectes. L’usage de certaines substances chimiques a permis d’obtenir une croissance rapide et un rendement jamais atteint auparavant. Cette évolution s’est faite dans une insouciance totale de l’environnement et de la qualité des aliments obtenus, donc de la santé de la population.

Comment dire d’un aliment qu’il est santé lorsqu’il a poussé arrosé d’insecticides, a mûri en camion, est irradié ou stabilié, désodorisé, sulfuré, sucré, salé, coloré, enrichi de vitamines synthétiques ou de saveurs.

Les OGM

OGM = Organisme Génétiquement Modifié. C’est un organisme vivant à l’intérieur duquel on a introduit un gène provenant d’une espèce différente de la sienne. On consomme sans le savoir, et depuis longtemps déjà des substances qui sont issues des OGM. Très peu d’études ont été réalisées sur les risques que pourrait causer la consommation de produits transgéniques. Dans un article « OGM : une manne empoisonnée » paru dans le Guide Ressources du mois de mars 2001, on apprend qu' »une fois qu’un organisme est transformé génétiquement, on peut le protéger par un brevet et en devenir propriétaire….L’évaluation des risques sur la santé publique et l’environnement est amputée pour des raisons économiques et financières, pour breveter le vivant le plus possible » indique le Dr Gilles-Éric Séralie, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen (France) et auteur du livre « les OGM, le vrai débat ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *