L’histoire du thé vert Matcha et ce qui le rend si unique

vous avez déjà bu du thé vous devez avoir entendu parler du thé Matcha, fameusement connu comme le plus sain de tous les thés. En effet, quand vous buvez une tasse de thé Matcha vous consommez la feuille entière, pas seulement l’eau infusée, et par conséquence vous bénéficiez d’une plus grande concentration de nutriments, d’antioxydants, d’acides aminés, de vitamines, de zinc, de magnésium et de fibres.

L’histoire du thé vert Matcha

Le thé Matcha semble avoir été développé durant la dynastie Song (960 – 1279 av JC) ou ce qui nommé la seconde période du thé. Avant cela les feuilles de thé étaient simplement réduites en poudre et compactées sous forme de brique. La liqueur se préparait en effritant ces briques et en les faisant bouillir. Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez lire notre article sur l’ histoire du thé au travers de 10 anécdotes et personnages.

Durant cette période du thé battu ou fouetté les feuilles de thé vert étaient réduites en fine poudre, que l’on fouettait ensuite dans l’eau chaude pour obtenir une mousse substantielle. Ce style de préparation est nommé « tencha ». Bien qu’initialement développé en Chine, c’est au Japon que ce style de préparation, le thé vert en poudre, est devenu fameux. Pour en savoir plus sur le thé vert japonais.

En 1191 le thé Matcha fut introduit au Japon par Eisai, un moine Bouddhiste Chan ou Zen. De l’un de ses divers voyages en Chine il rapporta des graines de théier et les ustensiles nécessaires à la préparation du thé Matcha.

Un jour, alors qu’il était en compagnie du Shogun Minamoto Sanetomo,qui se sentait mal, affligé par l’alcoolisme, il lui offrit une tasse de Matcha ainsi que son Traité ‘Kissa Yojoki’ (‘la préservation de la santé par le thé’), dans lequel il écrivait que ‘le thé est un élixir pour préserver la vie, un art subtil pour la prolonger’.

Le Traité d’Eisai se propagea dans le pays et participa à l’essor du mouvement Bouddhiste Zen qui, à son tour, développa la consommation de thé vert Matcha. En effet, les moines avaient créé un rituel autour de la préparation et de la consommation de la boisson qui était utilisée durant les rituels religieux avec notamment pour but de maintenir éveillés les moines durant les séances de méditation.

A partir du 13 siècle le thé devint un symbole de statuts parmi la classe guerrière, les fameux samurais, et sa consommation se développa un peu plus encore dans le pays. Au tournant du 16ème siècle la coutume de boire du thé s’était étendue à toutes les classes de la société Japonaise et la fameuse cérémonie du thé (chanoyu) était née.

La production

Le thé vert matcha subit une méthode de fabrication unique. Juste avant la recolte, les théiers sont momentanément couverts pour filtrer la lumière du soleil, augmentant ainsi la quantité de chlorophylle et d’acides aminés contenue dans les feuilles. Après la récolte les feuilles sont disposées à plat pour les faire sécher et se crispent légèrement. Le résultat de ce style de production est connu sous le nom de « tencha ». Lorsque le tencha est réduit en fine poudre verte et brillante on obtient le fameux thé Matcha en poudre.

La saveur du thé Matcha est dominée par ses acides aminés. Le Matcha premium possède une douceur plus intense et une saveur plus riche que le thé matcha classique, corsé, obtenu par les feuilles récoltées plus tard dans l’année.

 

Préparation du thé Matcha

Ce thé vert peut être préparé traditionnellement de deux façons, style Ususcha ou Koicha. Les deux méthodes supposent différentes qualités de thé car la méthode Koicha ne peut être utilisée qu’avec le thé Matcha de grande qualité.
La méthode Ususcha est la plus commune des deux et est utilisée dans toutes les cérémonies du thé. Le thé est alors composé de bourgeons et feuilles de jeunes théiers et est généralement produit à l’aide de machines. Ususcha produit un thé qui est léger et légèrement amer.
Koicha à l’inverse est normalement produit à partir de bourgeons de théiers qui ont au moins 30 ans. Ce thé est généralement cueilli à la main et est très cher. Le thé Koicha a une saveur plus complexe et une plus grande consistance. La boisson est aussi plus douce que celle d’un Ususha.

Méthode Ususha (thé matcha fin)

  • Vous aurez besoin d’un chasen (petit fouet).
  • Assouplissez le chasen en versant un peu d’eau dessus.
  • Dans un bol, versez une demi tasse de thé Matcha.
  • Versez graduellement 75 millilitres d’eau, à 75° Celsius, en évitant que l’eau n’entre directement en contact avec la poudre Matcha.
  • A l’aide du fouet, mélangez rapidement le tout durant 30 secondes.

Méthode Koicha (thé matcha épais)

Pour préparer un thé Matcha avec la méthode Koicha vous devez approximativement doubler la quantité de poudre de thé Matcha et diviser par 2 la quantité d’eau. Comme vous pouvez l’imaginer la boisson est beaucoup plus dense, ce pourquoi elle est fouettée plus lentement et pourquoi cette préparation nécessite que soit utilisée la meilleure qualité de thé Matcha.

 

Le thé Matcha a une saveur unique et forte dont la pluspart des amateurs de thé ne peuvent se passer. Cependant, si vous buvez ce thé pour la première fois, vous pourriez trouver le gout étrange. Si c’est le cas, vous pouvez utiliser la poudre de thé Matcha dans vos plats, le gout est alors plus subtile mais vous pourrez toujours apprécier la saveur et les nombreux bienfaits de ce thé.

 

Les bienfaits du thé vert Matcha sur la santé

Consommé régulièrement le thé Matcha a de nombreuses vertus. En effet, ce thé a cent fois plus d’antioxydants et 10 fois plus de vitamines, minéraux et antioxydants que le thé vert classique.

Ce thé permet de réduire le risque d’accidents cardio-vasculaires et de troubles inflammatoires et digestifs. Il aide aussi à réduire le taux de mauvais cholestérol et favorise la perte de poids. Enfin, le thé Matcha aide à solidifier les os, lutter contre les caries dentaires et réduire les imperfections de la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *